Le nouveau site de Vogue : l'esprit du magazine en ligne ?

Publié le par stephanezibi

Vogue par Garance DoréCette semaine a été présenté au Musée du Jeu de Paume , le nouveau site de Vogue.

Vogue et tout le groupe Condé Nast font parti des valeurs sûres de la presse magazine (papier). Malgré ce statut incontestable et les titres qui sont des must have chaque mois comme Wired, Vogue, Vogue Homme, AD ou GQ jamais les sites Internet en France n'avaient réussi à faire d'eux.

En septembre il y avait déjà eu le lancement de Men Style qui avait eu déjà quelque écho et qui pouvait déjà laisser espérer d'une nouvelle orientation digitale pour ce groupe.

Si les contenus sont réellement intéressants et apportent un angle différent par rapport à tout ce l'on pouvait lire. L'interactivité qui a tendance à se généraliser à toute la presse en ligne est quasi absente mise à part la possibilité de partager par envoi de liens vers plein de plateformes sociales.

Pour Vogue, la structure technique du site étant strictement la même que pour Men Style, les contenus sont encore ici aussi rois. L'esprit de Vogue (papier) étant ce qu'il est, on retrouve donc assez fidélement et bien transposé un magazine en ligne qui est bien en complément du magazine papier. On y trouve toutes les fonctions qu'un site média doit avoir avec en plus et c'est ça le gros changement à mon avis l'arrivée en guest star d'une blogueuse.

Garance Doré devient en effet une chroniqueuse du site dans la rubrique Une fille un style et apportera de façon très régulière son oeil et son ton bien particuliers. J'espère que cette expérience sera suivie et développée et qu'elle permettra de développer ce type de collaboration et cela pour tous les thèmes que couvrent les magazines du groupe. L'apport d'éditorialistes externes rodés au contact des internautes apporteront cette ouverture indispensable au succès d'un site.

Vogue et/ou Menstyle ne peuvent en effet du jour au lendemain se transformer en plateforme participative à tout va. Les marques qu'elles représentent leur empêchant tout emballement pour garder cette image et ces lecteurs qui intéressent les annonceurs.

On suivra dans les prochains mois les évolutions de ces sites ainsi que les nombreuses contributions autour des comptes Twitter, Facebook and co qui sont bien souvent bien animés. On entendra donc parler pas mal des sites du groupe Condé Nast en 2009

Publié dans Luxe, Marques, Medias, Web 2.0

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article