L'investiture de Barack Obama le 20 janvier 2009 : un moment historique aussi pour Internet ?

Publié le par stephanezibi

Obamaicon J'étais comme plusieurs centaines de millions de personnes derrière mon ordinateur de 16h à 18h30 environ à ne pas travailler réellement. Je sais c'est pas bien d'avouer cela en introduction d'une note d'un blog que je ne mets pas beaucoup à jour en ce moment faute de temps mais bon comme beaucoup j'assistais sur Internet à l'investiture de Barack Obama à Washington.

En suivant cette investiture du 44ème Président des Etats Unis d'Amérique entièrement sur Internet je tournais le dos volontairement à un bel écran de télévision avec son nombre impressionnant de chaînes françaises et internationales retransmettant l'événement.

La campagne présidentielle avait déjà permis de découvrir combien les médias sociaux avaient pu être un facteur assez important (je n'ai pas écrit déterminant même si cela me démange mais bon). Le site change.gov a remplacé celui de la Maison Blanche pour devenir à terme un réseau social, un compte twitter a été crée faisant perdurer ce qui avait initié depuis plusieurs mois par les équipes du nouveau président américain. Mais ce mardi 20 janvier 2009 restera à coup sûr dans la mémoire collective.

Même si ce sont d'autres circonstances depuis le 11 septembre 2001 je n'avais pas souvenir d'avoir été happé de cette manière par l'actualité et via un ordinateur. Autant en 2001 nous essayions tous de chercher un site pouvant donner des informations, le manque d'infrastructures faisait tomber tous les sites d'informations un à un. Ce 20 janvier 2009, je pense que beaucoup se souviendront où ils étaient car les retransmissions sur Internet auront permis de vivre vraiment différemment qu'à la télévision classique ce moment historique.

Bien sûr la puissance du symbole d'avoir un afro-américain à la tête du plus puissant pays au monde, la conscience de vivre quelque chose d'historique aidant ont sûrement amplifié mes impressions mais le dispositif mis en place par CNN avec Facebook fut une énorme réussite.

C'est la première expérience de masse pour que ce sera très certainement la télévision de demain. Un mélange d'images à la demande (4 flux vidéos étaient disponibles à la demande à gauche et des Facebook friends ou d'autres parfaitement inconnus à droite qui mettent à jour le status avec tous les commentaires composaient "simplement" cette page.

L'impression d'en être fut totale, le fait de partager quelque chose de rare avec ses amis même à des milliers de kilomètres de là étaient pour moi je pense tout à fait comparable aux émotions des chanceux ayant été à Washington.

Pour ceux comme moi qui ont vu sur CNN/Facebook l'investiture, je me permets de reproduire un status sur Facebook écrit le lendemain par Virginie Robert la correspondante permanente des Echos aux Etats Unis :  "les gens faisaient très attention à être sympas...les grandes foules peuvent être pénibles, surtout quand on se gèle. J'ai trouvé ça très bien, assez émouvant et joyeux aussi. Le soleil et le grand homme ont rempli les coeurs. Y'a plus qu'à maintenant!". On aurait pu écrire depuis Paris la même chose ou presque même si nous n'avions pas les inconvénients du froid et de la foule.

Pour ceux qui n'était pas devant leur écran, les statistiques (source : Dave Morin via Twitter) ont été énormes avec plus de 200,000 de mises à jour de status et 3,000 commentaires par minute pour enfin près de 14 millions de personnes suivants cette inauguration en video streaming.

Voici un petit aperçu d'une qualité médiocre je suis désolé mais qui donne une idée à quoi cela pouvait ressembler (si vous avez une vidéo mieux faite avec du son je la remplacerai)

En France, les sites les plus dynamiques ont relayé cette cérémonie, France 2 en retransmettant l'émission animée par Marie Drucker a fait le minimum mais je suis certain qu'en voyant l'exemple ci dessus qu'ils feront pareille opération (voire mieux je l'espère) bientôt.

La palme du dynamisme dans les médias fut à coup sûr pour Public Sénat. Leur site a battu des records de connexions avec plus de 241 000 visiteurs uniques. Ce chiffre comprenant les 141 000 qui ont suivi en direct les 3 heures ajoutés aux 100 000 qui avaient déjà consulté à 10h (!!) la vidéo (disponible aussi ci-dessous) en différé sur la VOD qui est je le rappelle en illimité et entièrement gratuite. La vidéo d'investiture était aussi disponible sur la chaîne Public Sénat sur Dailymotion et était sans surprise à la première place des vidéos consultées en politique et parmi les premières toutes catégories confondues.

Pour conclure, je pense sincérement que nous avons eu, en ce 20 janvier 2009, l'occasion d'assister à l'arrivée d'un homme au pouvoir que beaucoup attendent (trop ?) comme un Messie. D'autres sites et d'autres personnes plus compétentes que moi en la matière donneront leur avis à ce sujet. Mais sur la façon dont cet événement a été couvert par tous les sites, les médias sociaux en particulier nous incite à dire que la fusion TV/Internet est pour demain à la première heure. Les usages sont installés, les téléspectateurs sont prêts à devenir des ispectateurs interagissant avec l'image, avec les autres et donnant encore plus de sens aux messages.2009 sera une année de crise certes mais de tels moments de partage feront peut être que celle-ci se passe sans trop de dégat à condition bien sûr de continuer sur cette voie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article