Obama is back !

Publié le par stephanezibi

Avec ce titre franchement un peu racoleur, je n'écris pourtant que ma première pensée après avoir vu coup sur coup des comptes ou pages de la Maison Blanche sur Twitter , Facebook , Flickr, YouTube et MySpace qui s'activaient.

On pouvait en effet s'étonner du silence relatif de l'équipe du Président élu après une campagne où tant de choses ont été faites. Même si,  depuis quelques temps déjà, tous les sites cités avaient leurs comptes ou pages de créer afin de bloquer et d'éviter d'être squattés comme illustré ci-dessous.

Pour mémoire et rappel près de 2,6 millions personnes se sont connectées à la page Facebook de Barack Obama, 123 000 followers étaient sur Twitter, 1 800 vidéos ont été publiées sur YouTube avec 116 000 abonnés et 96 millions de vidéos vues, 1 million d'abonnés par SMS, 13 milliards de mails ont été envoyés à une mailing list de 13 millions d'abonnés et enfin des millions d'appels téléphoniques ont été passés. Cette campagne étant depuis considérée par tous comme un modèle du genre ce que je ne partage pas à 100%.

Twitter WhiteHouse

Tous ces chiffres pour certains purement ahurissants tellement de données ont pu être ainsi collectées pour la plupart du temps à l'insu vraiment des gens ne pouvaient pas déboucher donc à plus rien après le 4 novembre.

Pour fêter les 100 jours au pouvoir et aller dans le sens de ce qui a été entrepris on peut dire qu'aujourd'hui le Président Obama is back... dans les médias sociaux.

En effet en quelques jours tous les comptes ont connu un grand nombre de fans, de followers et d'abonnés cela m'a amené à quelques réflexions que j'aimerai partager avec vous.

1°) On va assister à une sorte d'indice Big Mac des médias sociaux où selon la marque, le produit, l'institution politique ou publique ou la célébrité et son pays certains réseaux seront plus forts dans un pays que d'autres.

Par exemple pour la Maison Blanche à l'heure où j'écris cette note il y a plus 170 000 amis sur MySpace, 154 000 sur Facebook, 34 000 sur Twitter et 47 000 abonnés à la chaîne sur YouTube.

On note ainsi que Facebook et MySpace sont au coude à coude et que MySpace n'a semble t'il pas perdu la bataille avec Facebook sur le territoire américain.

2°) Pour les marques (et bien sûr les institutions publiques et les partis politiques) c'est vraiment un formidable laboratoire de voir comment cette équipe va assurer l'animation sur le long terme pour garder une réelle proximité qui leur a tant réussi pendant la campagne.

Beaucoup d'enseignements seront à récupérer et j'estime que ceux qui recueilleront le plus de données de ces constats pourront être les personnes les mieux armées à renseigner les marques pour leurs "social" campagnes.

3°) On constate clairement que l'utilisation des principaux médias sociaux cités commence à dessiner des social media planning cohérents. Une trame est ainsi en train de prendre forme à travers la création et l'animation de comptes sur YouTube, MySpace, Twitter, Facebook et Flickr. Les autres plateformes vont elles être amenées à disparaître ou à se contenter de niches sectorielles ou géographiques ? L'avenir le dire mais les places seront difficiles à prendre.

4°) En relation avec le point 3°) Microsoft est totalement absent des débats

5°) Après avoir lu tout cela on peut se demander ce que fait l'Elysé... !

Liste à suivre et constats à faire dans les prochaines semaines...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article