Les quadras du PS se lachent sur Twitter et Facebook... Enfin ?

Publié le par stephanezibi

Depuis 2002 on a l'impression qu'à chaque élection, nous vivons les mêmes soirées électorales. Un RPR ou une UMP triomphante face à un Parti Socialiste cherchant des excuses, des raisons et des responsables qui ne sont jamais eux.

Voici quelques jours que ces élections européennes sont passées et signe(s) des temps on aura pu lire dans notre sphère des médias sociaux, dès le soir même de cette nouvelle défaite électorale, Pierre Moscovici, Benoît Hamon ou Safia Otokoré réagir plus ou moins directement dans le ton sur Twitter et/ou Facebook.

Voir le diaporama ici

Les réactions des Facebook friends ou des Twitter followers étant nombreuses (pas toutes à garder pour faire avancer le débat je l'accorde) il est intéressant, à mon avis, pour les membres de ce Parti, pour qui jusqu'à présent j'ai toujours voté, de voir toute cette énergie qui demeure, malgré toute cette désorganisation apparente, présente.

Il faudra certes l'utiliser à bon escient, la canalyser et la synthétiser de la meilleure des façons pour qu'enfin toute la diversité de la France y soit représentée. Aujourd'hui le Président de la République à Versailles s'est exprimé proposant une vaste consultation pendant l'été afin que les sujets principaux soient mis sur la table pour que collectivement nous sortons de la crise.

J'espère que ce sera l'occasion d'amorcer le changement pour les socialistes si prompts à critiquer et à jouer un jeu politico politicard d'opposition en montrant qu'ils sont capables d'être une source de propositions et qu'ils démontrent une réelle volonté de changement en proposant de porter nos idées. Facebook sera un des vecteurs comme d'autres mais il est certain que c'est un virage (enfin) pour ces hommes et ces femmes politiques que la langue de bois et le costume ont pu rendre pour certains inaccessibles et donc incompréhensibles.

Les cravates commencent à être mises de côté, les status Facebook (cf le diaporama) sont parfois cash on tient peut être le bon bout. Terra Nova étant l'un des catalyseurs attendus pour cela.

D'ici là, je continuerai à rajouter des captures d'écran nourrissant le diaporama mais il est clair que si cela ne bouge pas maintenant, cela ne bougera plus jamais et ce Parti sera en mort clinique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article