Pour 2010 je nous souhaite....

Publié le par stephanezibi

Bon voici une année de crise, de remises en cause, de quelques tristesses causées par les disparitions de personnes qui nous étaient chères mais aussi une année d'évolutions dans les pensées dans notre secteur digital.

Ces évolutions bien palpables nous préparent à rentrer dans cette nouvelle décénie qui sera placée, comme toute décénie finalement, sous le signe du changement puisque nous sommes donc prêts à évoluer.

Nous attendons qu'un 4ème opérateur télécom arrive comme le Messie, alors qu'il y a encore 15 ans on pouvait rester des heures à attendre à une agence France Télécom pour un abonnement de téléphonie fixe, le mot fixe n'était pas prononcé d'ailleurs. On ne peut plus aussi hésiter à aller voir un fournisseur d'électricité autre qu'EDF surtout depuis que la possibilité de désengager par la suite existe, les résultats des nouveaux clients recrutés chaque jour par Direct Energie et plein d'autres exemples qui ne me viennent pas à l'esprit en sont la preuve chaque jour que nous pouvons (voulons ?) changer.

Que pourrai je donc nous souhaiter pour 2010 mise à part la santé et la prospérité ?

1°) De continuer à utiliser Facebook, Twitter, flickr, YouTube/Dailymotion, Myspace..., de commenter sur les blogs et de les rendre tous encore plus incontournables ce qui fait aujourd'hui la force d'Internet. Et que les marques, les institutions publiques, les médias classiques, les politiques tous, devront continuer de composer avec cette audience de masse.

2°) De ne plus utiliser trop d'expressions de la dernière décénie comme internaute, navigateur, site internet/intranet/extranet... pour que l'on ait encore à justifier de l'importance encore de ce média ou de réaliser ou pas un projet. Dans le même style je nous souhaite que les entreprises (américaines en particulier) ne continuent pas leur quête d'être partout et que tout soit centralisé en un point, je ne vise pas une en particulier et je sais que là je rêve un peu. Aujourd'hui nous faisons de la communication 365 à tout instant, tout support, tout endroit (online et offline) et dans la diversité.

3°) De s'armer d'outils de veille pour voir ce qui se dit sur les marques, sur les produits et d'en sortir à partir de ces lectures des plans les plus proches de ce qui se dit en permettant aux marques d'être pro-actives. Tout le monde y sera gagnant les marques, les consommateurs mais aussi les médias classiques diffuseurs de publicité.

4°) De ne pas oublier son mobile qui sera au coeur de beaucoup de stratégies digitales. On pourra tout imaginer dans les premiers mois de 2010, les applications foisonneront.

Par exemple le paiement se fera très simplement en gardant peut être même sa carte bancaire dans sa poche ou bien nous verrons les premières expérimentations de véritables modules de réalité augmentée en indoor (les applications actuelles sont à des années lumières de ce que l'on pourra faire).

Le mobile a été trop longtemps sous exploité, la dématérialisation de l'ordinateur fixe et bientôt celle programmée de l'ordinateur portable, à travers l'avénement de système d'exploitation personnalisé comme Jolicloud qui peut être déployé en quelques minutes sur n'importe quel netbook, la tablet d'Apple (iSlate) ou celle d'Archos sans oublier tous les mobiles sous Android qui sortiront sans oublier son altesse le nouvel iPhone qui sortira en juin 2010 seront autant d'éléments supplémentaires qui mettront la mobilité au centre des plans de communication des marques et aussi des usages.

5°) De continuer à partager et de se rapprocher des gens tout simplement, d'écouter de la musique légalement, d'aller aux spectacles, de ne pas oublier qu'il y a de belles choses in the real life comme ils disent.

Sur ces paroles écrites un peu tard, je vous souhaite une très belle année à toutes et à tous. Que celle-ci soit remplie de douceurs et je vous laisse exceptionnellement avec quelques notes d'une chanson simple et sans trop de paroles mais qui veut bien dire ce qu'elle veut dire.

Publié dans Blablaweb

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article