Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

facebook

RT @LesEchos: #Facebook : 802 millions...

Publié le par Stephane Zibi

Publié dans Facebook

Partager cet article
Repost0

RT @Challenges: Pendant que #Facebook s'offre...

Publié le par Stephane Zibi

Publié dans Facebook, WhatsApp, Google

Partager cet article
Repost0

Intéressant @gregfromparis: Pourquoi le système...

Publié le par Stephane Zibi

Publié dans facebook, socialmedia, cm

Partager cet article
Repost0

RT @emakinaFR: Pour les 10 ans de #Facebook, le...

Publié le par Stephane Zibi

Publié dans Facebook

Partager cet article
Repost0

RT @EmilieKovacs: 1/ PSG 2/ GTAV 3/ Tour de...

Publié le par Stephane Zibi

Publié dans Facebook

Partager cet article
Repost0

RT @LinkedInFrance: ET SI #LINKEDIN AVAIT PRIS UNE...

Publié le par Stephane Zibi

Publié dans LINKEDIN, PRO, FACEBOOK

Partager cet article
Repost0

RT @EmakinaCH: #Facebook introduces Graph Search,...

Publié le par Stephane Zibi

Publié dans Facebook

Partager cet article
Repost0

Facebook en baisse : tout le monde attend vraiment ça ?

Publié le par stephanezibi

Les informations publiées sur tous les supports ayant pour sujet Facebook sont de plus en plus nombreuses chaque jour. Sûrement nous aurions de quoi remplir l'équivalent d'un quotidien national avec toutes les rubriques classiques que l'on peut trouver habituellement dans ces dits journaux.

Aujourd'hui par exemple, les rubriques actualités en guise de grand titre, faits divers, insolite, finances et même sports et tourisme auraient été bien pourvues.

Je m'attarderai plus particulièrement sur le grand titre, la rubrique finance et même un peu sur celle sur le tourisme.

En effet, certains aujourd'hui ont cru bon souligner que Facebook pourraient être sur le déclin. Les dernières statistiques mensuelles tendraient à le montrer car pour le 2ème mois consécutif, le nombre d'abonnés est en baisse au Canada et aux Etats-Unis (en omettant de dire que le nombre d'utilisateurs a grimpé de 23,6% aux Etats Unis et de 13,3% au Canada).

Est ce que cela est suffisant pour démontrer que Facebook sera dans les semaines qui viennent aussi en déclin en France et dans d'autres pays ?

Apparemment pas...

Si nous regardons ce tableau ci dessous, près de 12 millions de nouveaux utilisateurs se sont inscrits en un mois, laissant imaginer que la barre des 700 millions sera atteinte en juillet.

image from www.insidefacebook.com

Les pays où Facebook est encore "minoritaire" comme le Brésil ou les Pays Bas seront probablement les prochains à "rendre les armes". Facebook est aujourd'hui le 1er réseau social dans 119 pays (sur 134), l'érosion imaginée semble bien loin de ces indicateurs...

Pour compléter ce qui vient d'être dit, cette carte montrant les évolutions des réseaux sociaux dans le monde nous illustre combien la domination de Facebook est sans appel voire inéxorable. Le nombre de concurrents depuis Juin 2009 et ces cartes réalisées par l'excellent site italien Vincos,  diminue sans cesse et ces quelques pertes aux Etats Unis et au Canada ne peuvent en aucun cas s'apparenter à ces sites ou bien à la chute de MySpace qui ressemble, à mon humble avis à un (plus très) long chemin de croix.

image from www.vincos.it

Beaucoup, peut être, souhaiteraient que Facebook ait moins de succès et commence à baisser, ces mêmes personnes pourtant inscrites et se connectant tous les jours pourront toujours se dire que ceci arrivera bien un jour mais et il faut le reconnaître plus le temps passe plus ce jour semble s'éloigner. Cette compagnie est sans cesse en train de bouger et d'explorer de nouvelles voies. C'est cela sa force.

Une stratégie axée sur le renforcement de l'usage mobile, une Direction forte autour des partenariats et de l'évangélisation avec les agences pour promouvoir sa plateforme, se développant très rapidement ici en France avec Julien Codorniou, des rumeurs de navigateur concentrant encore plus l'utilisateur dans un écosystème facebookien et aussi par exemple ce tweet de Randy Zuckerberg, la soeur de Mark Zuckerberg, qui demande à sa communauté sur Twitter des idées sur le tourisme et Facebook sont autant d'illustrations pour démontrer que tous les secteurs, les supports et médias seront dépendants un jour ou l'autre si cela n'est pas déjà fait de Facebook.

Capture d’écran 2011-06-14 à 00.26.43

Si cela n'était pas suffisant, aujourd'hui ce 13 juin, les annonces d'une entrée en bourse pour cette année à hauteur de 100 Milliards de $ se font plus précises (en 2004 Google fut valorisée à l'époque à 23 Milliards de $ à titre de comparaison), il est bien cavalier d'annoncer que ces deux modestes baisses consécutives du nombre d'utilisateurs en Amérique du Nord aient une quelconque signification pour le futur de Facebook.

Rien aujourd'hui ne peut interrompre cette progression qui dépassera encore et encore les prévisions même les plus pessimistes.

Depuis quelques années Facebook est un OVNI, il va continuer de l'être et c'est plutôt cela que tout le monde attend.

 

Partager cet article
Repost0

Facebook : peuvent-ils et vont-ils tout se permettre ?

Publié le par stephanezibi

50 milliards de dollars de valorisation, depuis la n-ième levée de fonds annoncée le week-end dernier, des chiffres de fréquentation qui s'affolent (600 Millions d'inscrits), des projets en quantité industrielle et pour nous français une belle recrue venant de Microsoft (toutes mes félicitations à Julien au passage). Facebook est cité tout le temps dans tous les médias au point de devenir quelque chose de tout à fait commun comme d'avoir un peu un téléphone mobile dans les années 90.

A la différence du mobile qui a mis "tout de même" entre 10 et 15 ans pour être incontournable (la machine à laver ou le poste de TV ont mis près de 50 ans en France), Facebook n'aura mis à peine 4 ans si on tient compte que c'est seulement à partir de 2006 et l'ouverture à tout le monde que le site de Palo Alto a vraiment démarré.

Capture d’écran 2011-01-25 à 01.04.40

C'est en lisant un tweet du toujours pertinent Louis van Proosdij alias LvP,  indiquant que Facebook ouvrira une banque d'ici les 18 prochains mois que j'ai commencé à penser à cette note une première fois. Ensuite c'est en lisant cet article sur la probable sortie d'un Facebook phone que je me suis dis que rien aujourd'hui ne pouvait s'interdire à Mark Zuckerberg et ses troupes.

Une banque, un téléphone mobile bientôt un OS, les projets et nouveautés tous plus grands et plus improbables vont sûrement être l'objet de débat supplémentaires sur nos données.

La nouvelle messagerie qui nous fera passer encore plus de temps, que nous le faisons déjà, sur Facebook concentrera encore plus le trafic sur ce site. Cette étape indispensable donnera peut être encore plus de légitimité à lancer des projets à priori improbables mais qui finalement seront à coup sûr des succès.

Si je reprends les prévisions, très avant-gardistes, de Joel de Rosnay, sur le futur du web en 2050 à savoir un monde numérique orienté P2P pour des choses tout à fait autres que les biens culturels, à savoir l'électricité, les assurances, l'argent, le conseil etc..., ce que Google n'a donc pas encore réussi, Facebook potentiellement peut le faire.

Facebook est en effet le seul à pouvoir se permettre de devenir une banque, une future centrale d'achat groupé (ou pas) et/ou locale (ou pas), un opérateur télécom etc... en un minimum de temps. Les utilisateurs suivront et cela ils le savent très bien. C'est même cela qui fait peur.

Un dernier indicateur, car illustrant encore plus ce qui vient d'être dit, la Chine devient le pays où la croissance est la plus forte ces deux dernières semaines (+70% d'inscrits en plus) Facebook va être encore plus prêt pour devenir universel et proposer ce qu'ils veulent comme produits et fonctionnalités...

Publié dans Facebook, Web 2.0

Partager cet article
Repost0

Pourquoi je n'utiliserai pas (beaucoup) Facebook Mail

Publié le par stephanezibi

image from sphotos.ak.fbcdn.net Ce lundi Facebook a présenté son nouveau projet Titan : la nouvelle fonctionnalité de social mail.

L'idée n'est pas révolutionnaire, on ne parle pas d'espace disque, ni de taille de pièce jointe mais de conversations regroupées en un point : Facebook.

A y regarder comme cela ce semble attirant de voir que dorénavant on pourra en un point central que ce soit sur son ordinateur, son téléphone ou sa TV avoir toute sa correspondance privée composée des mails, des SMS et de la messagerie instantanée (je ne pense pas que l'on puisse l'utiliser de façon permanente comme un outil professionnel).

Sauf que ce point central est Facebook... Et raisonnablement avant d'y aller tête baissée tester cette nouvelle fonctionnalité, qui sera bientôt disponible pour tous, quelques interrogations me viennent.

La première chose est simple car dans l'utilisation de l'email. Je reçois, lis et réponds à des mails avec des logiciels me permettant de les gérer, les classer ou les archiver. L'interface de Gmail qui a pu être révolutionnaire à l'époque ne m'a jamais personnellement plu et comme beaucoup je consulte mes mails qu'à travers les logiciels (Apple Mail, Outlook) ou bien via l'iPhone ou le BlackBerry. A moins de passer par le site facebook.com ou bien les différentes applications mobiles pas moyen semble t'il de récupérer les messages sur un logiciel (je me trompe peut être mais n'ayant pas d'élément à cette heure-ci).

Va t'on sérieusement se lacher ou échanger vraiment par mail, SMS et Messagerie Instantanée (IM) sur cette plateforme que nous fréquentons déjà énormément ? Aura t'on peur que notre conversation puisse un jour être lue, piratée (vu le succès de Facebook cela arrive et arrivera très souvent) ?

Est ce que cette fonction serait plus destinée aux "jeunes" générations qui n'échangent que par SMS et IM en oubliant le mail sachant que la moyenne d'âge en France sur Facebook est de 38 ans ? Ne va t'on pas se poser aussi la question ne serait ce qu'une fois, car connaissant finalement déjà probablement la réponse, est ce que mon mail va être lu/interprété même par un robot pour me proposer des produits, des liens, des événements, des pages en rapport avec le contenu comme le fait Google ?

 

Un jour si fausse manipulation ou bug enverra t'on sur notre "wall" le contenu du message privé ? peut être...

En ayant une adresse comme celle ci tout le monde pourra mailer tout le monde, le username étant connu et facilement accessible, les entreprises (de mailing ou pas) pourront très facilement constituer des bases de données en récupérant les usernames même si les personnes ne seront pas amies avec (ce qui était la seule façon normalement de voir le mail s'afficher). Souhaite t'on avoir une boite synonyme de boite à spams ?

Enfin a t'on besoin vraiment de changer et de se rajouter une adresse mail aujourd'hui ? L'expérience de MySpace le prouve, un jour on m'a indiqué que j'avais une adresse mail @myspace.com de créer, cela n'a pas modifié ni mon usage du site, ni enrayer l'écroulement de la plateforme en terme d'audience.

A contrario de tout cela, l'extension @fb.com sera probablement plus intéressante car semblant être destinée aux entreprises. Elle pourra permettre probablement d'être utile dans quelques domaines comme dans le cadre de programme de Social CRM.

Pour faire une mini conclusion à cela, pour une fois qu'une nouvelle fonctionnalité de Facebook ne m'interpelle pas tant par son design (quelconque par rapport à l'existant) et son intérêt ce qui est très rare tout de même, je me pose comme beaucoup la question de la finalité de tout cela. Est ce que le web sera égal aujourd'hui qu'à deux ensembles quasi similaires et n'ayant qu'un but la récolte de données ? Google d'un côté et Facebook de l'autre en s'installant dans de telles stratégies confirment peut être la disparition du Web que prophétisent certains ?

La méfiance à propos de cette Social Inbox est de mise pour moi, même si j'espère me tromper bien sûr. Si avec toutes ces remarques vous souhaitez l'utiliser, vous n'avez qu'à attendre que ce soit votre tour d'être intégré au programme. Et si vous êtes sur motivé pour l'avoir avant vous pouvez demander une invitation ici tout en s'assurant que votre page est bien liée à un compte, chose que vous pouvez vérifier ici.

Après ce projet Titan (qui n'a rien de titanesque pour le moment) il n'y aura plus qu'à voir déployer le projet Phoenix d'AOL qui permet de regrouper tous vos mails sans exception en un point.

Publié dans Facebook

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 > >>